Les types de compteurs

Les compteurs d’énergie sont des dispositifs qui permettent d’effectuer le comptage de l’énergie (électricité ou gaz) consommée ou injectée sur le réseau par une production décentralisée. Votre consommation est ainsi affichée sur votre compteur. Grace à l’index indiqué sur votre compteur vous pouvez obtenir votre consommation depuis le dernier index connu.  

On peut établir une classification des compteurs en fonction :

  • du type de fluide : électricité ou gaz,

  • des plages tarifaires proposées : mono-horaires, bi-horaires ou exclusif nuit,

  • la fréquence des relevés : annuel (YMR), mensuel (MMR), en continu (AMR),

  • de la technologie utilisée : électromécanique (les compteurs classiques), électronique ou intelligent,

  • de la direction du courant mesuré (unidirectionnel ou bidirectionnelle).


1) Les compteurs de gaz

Contrairement au compteur électrique, le compteur de gaz ne mesure pas la consommation en kWh, mais bien en mètres cubes (m³). La plupart des fournisseurs indiquent cependant sur leur facture la consommation de gaz en kWh plutôt qu’en m³.

La conversion de m³ en kWh a lieu sur base des mesures de la valeur calorifique du gaz naturel aux entrées du réseau de distribution. 

Le gestionnaire de réseau de distribution fournit ainsi la consommation en kWh (nombre de m³ multiplié par la valeur calorifique moyenne) au fournisseur, qui se base sur ces données pour établir sa facture. Cette valeur est identique pour tous les fournisseurs.

Concernant les plages tarifaires applicables, les compteurs de gaz sont uniquement de type mono-horaire. Que vous consommiez de nuit ou en journée, toute votre consommation de gaz est enregistrée par ce compteur sur le même registre.

Pour ce qui concerne la fréquence des relevés, en fonction de votre consommation annuelle, votre compteur peut être relevé mensuellement ou annuellement. En effet, lorsque votre consommation est supérieure à 300.000kWh/an, Sibelga installera un compteur télé relevé permettant un relevé mensuel de votre consommation. 

 


2) Compteurs électriques


A) Les différents types de plages tarifaires proposées : 


  • Le compteur mono-horaire (heures pleines)  qui repose sur le même principe que le compteur mono-horaire de gaz.

  • Le compteur bi-horaire (jour/nuit) qui mesure deux index. Un index sert à mesurer votre consommation d’électricité durant la plage horaire « jour » et l’autre durant la plage horaire « nuit ». L’index de jour mesure la consommation d’électricité entre 7h et 22h ou 8h et 23h selon la commune où vous habitez . L’index de nuit mesure votre consommation entre 22h et 7h ou 23h et 8h ainsi que les week-ends. 

  • Le compteur exclusif nuit qui enregistre la consommation dans votre habitation ou votre installation sur un circuit électrique séparé. Sur celui-ci, seules des installations de chauffage (p.ex. chauffage à accumulation et chauffe-eau) peuvent être raccordées.



B) Les fréquences de relevés des index :


Pour la majorité des consommateurs bruxellois, l’index de leurs compteurs d’électricité est relevé annuellement, sur place, par un agent de Sibelga.


Les consommateurs qui disposent d’une puissance de raccordement située entre 56 et 100kVA, disposent quant à eux de compteurs télé relevés. Ces compteurs ont la particularité que les index de consommation sont envoyés mensuellement et automatiquement à Sibelga. Les pointes de puissance mesurées par ces compteurs sont également communiquées à Sibelga.


Enfin, pour les clients qui disposent d’une puissance de raccordement supérieure à 100kVA, les index sont relevés toutes les 15 minutes. 



 

C) La technologie des compteurs :


L’essentiel des compteurs installés chez les consommateurs bruxellois sont de type électromécanique. Ces compteurs sont installés depuis plusieurs dizaines d’années déjà mais cette technologie risque tôt ou tard de disparaitre compte tenu des futurs choix technologiques qui s’orientent vers les compteurs intelligents. 


Les compteurs dits intelligents sont des compteurs de nouvelle génération, capables de communiquer avec une base de données centrale de Sibelga et d’être relevés automatiquement. Ces compteurs permettent également au consommateur de disposer d’un accès direct à ce dernier par l’utilisation d’un port de connexion local. Enfin ces compteurs permettent d‘effectuer d’autres actions à distance telles que l’ouverture, la fermeture ou encore la modulation de puissance au point de raccordement.

Ainsi, pour se préparer à un éventuel déploiement massif et inévitable des compteurs intelligents, Sibelga lancera un projet pilote en 2018 qui consiste à installer 5000 compteurs électriques intelligents (mais aussi 500 compteurs pour le gaz).

Par ailleurs, La directive 2012/27/EU sur l’efficacité énergétique oblige les états membres, à partir du 1er janvier 2015, à installer dans tous les bâtiments neufs et les bâtiments faisant l'objet de travaux de rénovations importantes « des compteurs individuels qui indiquent avec précision la consommation réelle d'énergie du client final et qui donnent des informations sur le moment où l'énergie a été utilisée ». Cette directive a d’ailleurs été transposée à l’article 25vicies de l’ordonnance électricité.


Dans ce contexte, Sibelga installe depuis 2017 des compteurs électroniques. Ces compteurs sont, in fine, des compteurs intelligents mais les fonctionnalités intelligentes de ces derniers ne seront pas activées. Le placement de compteurs intelligents se justifie effectivement pour une question de réduction de couts lors d’un déploiement futur de compteurs intelligents.